Chloé Beaulac est reconnaissante du soutien des conseils des arts suivant:

2022 © CHLOÉ BEAULAC
Built in indexhibit

http://www.chloebeaulac.com/files/gimgs/th-206_6.jpg
http://www.chloebeaulac.com/files/gimgs/th-206_17.jpg
http://www.chloebeaulac.com/files/gimgs/th-206_3.jpg
http://www.chloebeaulac.com/files/gimgs/th-206_4.jpg
http://www.chloebeaulac.com/files/gimgs/th-206_5.jpg
http://www.chloebeaulac.com/files/gimgs/th-206_7.jpg
http://www.chloebeaulac.com/files/gimgs/th-206_8.jpg
http://www.chloebeaulac.com/files/gimgs/th-206_9.jpg
http://www.chloebeaulac.com/files/gimgs/th-206_10.jpg
http://www.chloebeaulac.com/files/gimgs/th-206_15.jpg
http://www.chloebeaulac.com/files/gimgs/th-206_18.jpg
http://www.chloebeaulac.com/files/gimgs/th-206_19.jpg
http://www.chloebeaulac.com/files/gimgs/th-206_20.jpg

Photo et graphie

Dans le cadre du projet Centrifugeuse de l'organisme Langues pendues, Ariane Labonté artiste du conte a réalisé le projet intitulé Photo et graphie à partir de mes photographies documentant le territoire de Sacré Coeur à Longueuil.

Les époques collisionnent
Le passé micro-sillonne
Jusqu’ici
Mon pays
D’aujourd’hui
Tous les jours
Mon chemin
Quotidien
Je le vois
Pas à pas
Je ne le vois
Pas
Zappée
Happée par les heurts
J’accélère
Pas regardant
Dans ce présent pressant

Jusqu’à
Ce qu’un clin d’œil
En un instantané
Décuple sa beauté.
Disculpe de sa laideur.


Brousse et rebrousse aux trousses antre les pierres du pavé de bonnes intentions germent


Retrouvailles
Vaille que vaille
Petites roues sur palissade
Le divin divan invite.
À te regarder d’un faut’oeil


(texte 1)
Attention :
Herbe à puce

(texte 2)
Il est mort sur la croix,
Pour les racheter
Au prix du gros.


(texte 1)
Végétation trahie
Angles blancs et treillis
Les textures tressaillies
Autour du terrain vierge

(texte 2)
L’homme à deux têtes
Éclaire le square
L’un deux a un penchant pour la vierge
Sa tête tourne


Vitrine en fier forgé
Au haut du septième
Ciel ! Mon mari.
L’échauffourée farouche
Au haut de l’échafaud.
Oh! Oh!
L’arbre ne les branche plus
Les fleurs leur survivront.


Sombre héros et casse-cannettes
Mes rêves en revues
Allument mon passage au tabac…
Et si c’était le numéro gnangnan.


23 h 63
Minuit et des poussières
S’allient dans l’escalier
Tous s’ombrent
En rouge : Ouvert
De jour comme d’espoir.

Et le Drumstick insiste


Énigme :
Qu’arrive-t-il
Si un(e) déesse de massothérapie
Tombe en bas du Cigar
Jusqu’à la tabagie?
Et bien,
Ça se transforme en masothérapie.
Et d’un coup,
Ça t’assagit.


Je réfléchis
Du moins j’en ai l’air.
Climatisé


Ciel bleu
Sur maison grise
Les rêves d’enfants y gisent.


(texte 1)
Coup de théâtre
Au compte de trois
Abracadabra
Les briques se braquent
À bas bric-à-brac.

(texte 2)
Projection de l’imaginaire
Sur l’écran géant de ma lumière
Sous l’écran gênant de ma misère


(texte 1)
Ses rubans volaient au vent
Prête pour le grand bal Ustrade
Contre-danse, contre-plaqué
Coupez par deux, rentrez par quatre.

(texte 2)
Attention : Planche en laisse
Demeurez aux abois


(texte 1)
Game annulée
Je boue de colère
Prise dans mes filets
Clouée au lac

(texte 2)
Il se voyait voguer
Pêchant le firmament,
Disant de but et blanc
Être à boue, avoir marre
Mais
Même cloué au lac
Il savait admirer
Chaque infime moment.
Obus, danser filets,
Il savait se marrer
Aux rigoles des enfants

Merci au projet Centrifugeuse de Langues pendues qui permet la rencontre d'idées, d'échanges et de créations.